D’après le chef d’état-major américain, la contre-attaque en Ukraine n’a pas été un échec.

Consulter Masquer le sommaire

Le général américain estime que l’offensive de l’Ukraine n’a pas échoué

Dans une interview diffusée dimanche 17 septembre, le chef d’état-major américain, le général Mark Milley, a tenu à clarifier la situation en Ukraine. Malgré certaines critiques, le général affirme que l’offensive ukrainienne n’a pas échoué.

L’Ukraine a déclenché une contre-offensive en juin, bénéficiant du soutien occidental en termes d’armements et de formation de nouveaux bataillons. Selon le général Milley, cette offensive, bien que plus lente que prévu, est restée constante et n’a pas échoué.

Le général américain est catégorique : les Ukrainiens disposent encore d’une importante force de frappe. Malgré les difficultés rencontrées, l’offensive ukrainienne reste un facteur à prendre en compte dans la région.

En ces temps de tension, il est important de rester informé de l’évolution du conflit en Ukraine. Les prochaines semaines seront décisives pour l’avenir de la situation sur le terrain.

Le président ukrainien Zelensky attendu à Washington pour des discussions clés avec Joe Biden

Le président Volodymyr Zelensky se prépare à se rendre à Washington pour de nouvelles discussions cruciales avec le président Joe Biden sur le soutien à l’Ukraine face à l’invasion russe. Cela survient alors que le Congrès américain débat d’une nouvelle allocation de 24 milliards de dollars d’aide militaire en faveur de Kiev.

A lire aussi :  Catherine Laborde au plus mal, cette photo horrible inquiète les internautes !

Le général Mark Milley, chef d’état-major américain, a souligné que malgré les défis, l’offensive ukrainienne reste un facteur important à prendre en compte dans la région. Il a toutefois reconnu que « virer tous les Russes » du pays demandera du temps.

Pendant sa visite à Washington, Zelensky aura également l’occasion de rencontrer les leaders des partis républicain et démocrate au Capitole.

Source : AFP

Accueil » D’après le chef d’état-major américain, la contre-attaque en Ukraine n’a pas été un échec.