Dans le domaine des paris, que ce soit dans les paris sportifs, ou dans le PMU, et donc dans les courses de chevaux, tout marche avec le domaine des côtes. Les côtes sont le fait de mettre un taux de victoire probable qu’un concurrent, et selon la probabilité de victoire de ce dernier, les gains possibles qu’un parieur qui aurait parié sur le cheval ou le concurrent en question, augmente, ou baisse selon la côte.

Comment fonctionnent les côtes des chevaux ?

Les côtes, dans le domaine des paris sportifs, sont une donnée extrêmement importante à prendre en compte, et à comprendre avant de se lancer dans le domaine des paris. C’est peut-être même la donnée la plus importante à comprendre, et à maîtriser afin de parfaitement réussir ces derniers. Pour comprendre ce qu’est une côte, on va prendre l’exemple d’une course avec 3 chevaux. Les trois chevaux qui vont faire une course possèdent tous les trois des capacités, et une expérience différente. Le premier cheval, que nous allons nommer le Cheval A, est beaucoup plus rapide, plus endurant, et plus expérimenté que les deux autres, celui-ci est donc évidemment le cheval qui a le plus de possibilités de gagner la course. Le cheval B est moins endurant, et moins rapide que le premier, mais il l’est plus que le dernier, que l’on nomme cheval C. Pour déterminer les côtes de ces trois chevaux, les bookmakers, qui sont les personnes qui se chargent de placer les côtés des candidats, ont une mission simple, déterminer la probabilité de victoire de chaque cheval. Et pour faire cela, ils vont prendre en compte toutes les statistiques de chaque cheval, et déterminer la probabilité de victoire de chacun. Et ils vont mettre des côtes, qui sont d’un ordre croissant, tant que la probabilité de victoire est moindre. Dans ce cas-là, le cheval A aura une côte de 2.00, le cheval B aura une côte de 4.00, et le dernier une côte de 7.00. Et pour comprendre ce qu’est le principe d’une côte, il faut savoir que c’est donc le gain que vous gagnerez si votre cheval gagne. Si vous pariez sur le cheval possédant une côte de 2.00, votre pari serait multiplié par 2. Et donc si vous pariez 10 € sur ce cheval, vous en gagneriez 20 €. Et c’est ça le principe des côtes, qui est le fait de ne pas offrir la même opportunité à quelqu’un qui choisit de faire un pari sécuritaire, qu’à quelqu’un qui prend des risques.

Choisir les côtes des chevaux sur lesquels parier

Quand on connaît donc le principe des côtes, on a tendance à parier sur le cheval le moins côté, et qui possède une côte très élevée. Mais ceci est une erreur, car la probabilité de victoire de votre cheval sera extrêmement faible par rapport aux autres chevaux. Et parier sur le cheval favori, serait un choix logiquement plus facile, mais qui n’est pas non plus une bonne idée, car les gains ne seront pas assez élevés. Il faut donc réussir à déterminer le juste milieu pour réussir à parier sur un cheval susceptible de gagner, et qui possède une côte assez élevée. Il est tout de même inutile de rappeler que les paris sont interdits aux mineurs, et que jouer comporte des risques importants, comme :

  • L’addiction ;

  • L’isolement ;

  • L’endettement ;

  • La faillite, etc.