Ab testing : comment bien interpréter les résultats de ses tests

Consulter Masquer le sommaire

Alors que l’évolution technologique ne cesse de surprendre les amoureuses et amoureux d’internet, de nouvelles méthodes informatiques spécialement dédiées à l’amélioration des pages web ou des applications ainsi que leurs contenus se perfectionnent dans le but majeur de vaincre la concurrence. Parmi ces méthodes se trouvent notamment l’A/B testing. Très prisée par les experts en informatique, ce dernier est perçu comme étant un moyen d’analyse statistique entre deux versions sur différents indicateurs tels que le taux de conversion. Pour celles et ceux qui désirent décrypter les résultats des tests A/B testing, voici quelques informations rien que pour vous.

le principe de l’AB TESTING dans l’univers de l’informatique

La caractéristique majeure de l’A/B testing se base prioritairement sur la comparaison de deux versions distinctes, soit issues d’une page web ou d’une application quelconque. À partir de ces diverses comparaisons, une vérification s’effectue pour ainsi déterminer laquelle, entre les deux versions comparées, est la plus performante.

Habituellement nommées A et B, ces deux variations seront alors exposées de façons hasardeuses auprès des utilisateurs. De ce fait, une partie sera alors liée vers la première version tandis que la partie restante sera associée à la seconde.

Le principe en soi de l’A/B testing se résulte sur la version dans laquelle le plus de clics provenant des utilisateurs est produit. Les résultats se rattachent notamment au nombre d’abonnements et d’achats. De ce fait, ce sont ces multiples collectes d’informations et de comparaisons qui permettront de façon définitive de confirmer la meilleure stratégie marketing à suivre.

A lire aussi :  Est ce qu'on peut se protéger d'une attaque type ransomware avec un logiciel ?

ab testing

Analyser les résultats d’un ab testing

Pour pouvoir analyser au mieux des résultats issus d’un A/B testing, plusieurs éléments sont à prendre en compte. Tout d’abord, il faut savoir que les résultats provenant d’un test A/B contient généralement multiples et contiennent de ce fait plus qu’un résultat.

Parmi ces derniers, vous aurez notamment des résultats dits :

  • Faux positif, cela veut dire qu’une variant est perçue comme étant gagnante quand ce n’est pas réellement le cas
  • Faux négatif veut dire qu’aucune variante n’est perçue comme étant gagnante alors qu’en réalité, l’une d’elles l’est
  • Nul, c’est-à-dire, aucune différence entre les variantes A et B
  • Variante gagnante, c’est-à-dire, une variante fonctionne mieux que l’autre

Afin de vérifier plus efficacement les résultats de vos A/B testing, il est fortement conseillé de se concentrer principalement sur le segment visiteurs. Le principe de ce dernier s’associe, par exemple, à votre site internet qui bien évidemment contient plusieurs fonctions. En s’appuyant sur les visiteurs ayant divers objectifs dans votre site internet, si vous constatez qu’ils reviennent pour la même raison, la conclusion indique donc que c’est probablement pour un contenu différent.

De ce fait, pour rendre votre site web bien plus efficace, il est impératif de segmenter votre audience. Si vous ne prenez pas l’initiative de segmenter, vous terminerez inconsciemment sur une interprétation erronée de vos résultats issus du test A/B.

A lire aussi :  Comment installer Wordpress facilement sur O2switch ?

Il faut notamment savoir que dès lors que vous vous trouverez près de la phase où vous serez amené à déclarer la variante gagnante sur un segment spécifique, il vous faudra avant cela de valider un indice de confiance ayant un pourcentage approximatif de 95% ainsi que l’obtention d’une audience représentative du segment dans sa totalité.

Que tester avec l’a/b testing ?

Avant même de vous intéresser à l’analyse des résultats, il est important de savoir ce que vous pouvez réellement tester avec l’ab testing. Nous allons donc vous aider à y voir plus clair, afin que vous puissiez prendre la mesure de ce que vous avez à y gagner.

Les supports

Pour commencer, vous devez savoir que vous pouvez utiliser l’ab testing sur différents supports digitaux. Par exemple, cela peut se faire sur une landing page si vous comptez faire une campagne marketing. Maintenant, cela peut aussi s’envisager plus classiquement sur une page produits ou services de votre site web. Voici un site que nous vous conseillons si vous souhaitez mettre en place de l’a/b testing wordpress. En plus de votre site ou landing page, cela peut s’envisager sur une campagne

  • emailing
  • Google Ads (anciennement AdWords)
  • sur les réseaux sociaux

En effet, la communication digitale est très variée. Vous pouvez donc être amené à faire des tests sur plusieurs supports, suivant vos besoins. Aujourd’hui, il est rare de se focaliser uniquement sur son site internet. La communication est extrêmement importante, notamment sur les réseaux sociaux. Peu importe que vous ayez une page sur Facebook, Instagram ou encore LinkedIn qui est un réseau mettant en lien les professionnels.

A lire aussi :  Quelle est la meilleure école d'animation 3d à Lyon ?

Les éléments

Il n’y a pas que les supports qui doivent vous intéresser. Il faut aller dans le détail. Ainsi, si vous souhaitez faire de l’ab testing sur votre site internet et que vous ciblez une page en particulier, vous pourrez tester plusieurs éléments. Bien entendu, vous devez avoir un plan avec des priorités pour ne pas vous perdre. Quoi qu’il en soit, vous pouvez focaliser votre AB testing au niveau de

  • le design et l’organisation générale d’une page
  • la pertinence d’une image
  • un bloc de texte

Cela peut être au niveau de l’emplacement sur la page, mais aussi de sa mise en avant avec le choix d’une couleur, d’une typographie… Il suffit d’envoyer deux versions en test et d’analyser ensuite les résultats, comme le taux de clic.

Cela fonctionne également avec une campagne emailing, avec notamment le design et la longueur du message, ou encore le bouton call to action, ainsi que la signature de l’email.

Attention, il n’est pas question de s’éparpiller ou de voir trop grand. Vous devez tester un seul élément pour que l’analyse soit pertinente.

Accueil » Ab testing : comment bien interpréter les résultats de ses tests