Dries Van Noten tire sa révérence à l’univers de la mode et quitte les défilés

Consulter Masquer le sommaire

 

La mode salue le départ d’un grand nom: Dries Van Noten

Avec la sophistication poétique et l’audace qui ont longtemps marqué son style, le créateur de mode belge Dries Van Noten a fait ses adieux à la scène de la mode samedi soir, mettant un point final à une carrière florissante de quarante ans à Paris.

 

Une fin de carrière en beauté

À l’âge de 66 ans, il n’est pas courant de voir un créateur de mode aussi en forme prendre sa retraite, moins encore avec une entreprise florissante, comme nous l’a si bien révélé une récente interview dans le New York Times.

 

Adieu du « maître flamand de la mode »

Noté pour le respect qu’il commande, la nouvelle du départ au printemps de ce que nous appelons affectueusement le « maître flamand de la mode » a été un coup de tonnerre dans le monde de la mode.

A lire aussi :  Automne-Hiver 2024/2025 : Le Chocolat et la Transparence, Les Deux Tendances Majeures à Suivre !

 

L’heure du changement

Dans une lettre vibrante, il a exprimé avec sincérité : « Je sens qu’il est temps de laisser la place à une nouvelle génération de talents pour apporter leur vision à la griffe » et a dévoilé son désir de se consacrer aux « choses pour lesquelles » il n’a « jamais eu le temps ».

 

Quelle vie pour la marque après son départ ?

Cependant, le futur post-Dries Van Noten de la marque, qui propose vêtements, accessoires et parfums, reste flou « Que se passera-t-il après, avec mon nom ? », s’interroge-t-il auprès du NYTimes. Il faudra également qu’il trouve un nouveau pseudonyme sur Instagram, étant donné que son actuel est le même que celui de la marque.

 

Un départ, mais pas une fin

Malgré son départ, ce vétéran de la mode compte continuer d’influencer l’entreprise, peut-être plus discrètement, sans logo, sans publicité, conseillant « pour la beauté, mais aussi les collections, le design de boutiques… » selon les révélations faites au Figaro.

 

Dernier souvenir du talent de Dries

Très peu d’information a transpiré à propos de son dernier défilé Printemps-Été 2025 à La Courneuve, au nord de Paris. Toutefois, nous savons qu’il devrait laisser un souvenir indélébile du style Dries Van Noten, porté par des vêtements façonnés avec une rare perfection, le contraste de couleurs et un déferlement de tissus et d’imprimés soigneusement sélectionnés, dont une majorité de motifs floraux.

A lire aussi :  Les tenues les plus stylées de Coachella 2023

 

Farewell aux six d’Anvers

La dernière collection féminine de Dries Van Noten a été un spectacle de rêve avec des amples silhouettes et sacs doux comme des peluches, tout cela présenté dans un terrain en construction à Paris. Ces créations pastelles marquait le clou d’une carrière qui a débuté avec le groupe avant-gardiste « Les Six d’Anvers » en 1986.

 

Un pas en avant pour l’équipe de Dries

Les futures collections de la marque seront façonnées par la fidèle équipe du studio de Dries, avec qui il a travaillé pendant de nombreuses années. Une continuation de l’héritage dans les mains compétentes de ceux qu’il a formés.

 

Le pilier d’Anvers

Depuis son installation dans les années 1980, Dries a insisté à garder l’esprit anversois loin du brouhaha du monde de la mode, même après la reprise majoritaire de la griffe par le groupe Puig en 2018. Et cela continuera, puisque cette condition a été acceptée par le groupe.

 

La genèse de la création

Dries, un créateur du vêtement aux racines profondément familiales, a ouvert son premier magasin en 1989. « Tout peut être le point de départ d’une collection : une peinture, une couleur, la pensée de quelqu’un », disait-il à l’AFP en 2014. Il mentionne particulièrement ses voyages fréquents en Inde et une collection réputée inspirée par l’artiste Francis Bacon en 2009.

A lire aussi :  Pourquoi acheter une montre Garmin pour la natation ?

 

Un défilé adieu remarquable

Avant sa dernière performance, les fashionistas et plusieurs célébrités dont Pedro Almodovar, Jeff Goldblum et la chanteuse Sabrina Carpenter ont pu apprécier la touche originale des vêtements de luxe de la collection homme réalisée par Loewe. Le créateur JW Anderson a proposé une collection qui comprend des vêtements innovants aux coupes inattendues et des détails soignés comme des T-shirts sans manches habillées de précieuses écailles dorées.

 

Des plumes dorées pour fermer le rideau

La collection s’est avérée être un spectacle éblouissant avec de nombreux mannequins se promenant avec des plumes d’oiseaux dorées qui couvraient leur visage. Dries Van Noten a su clore cette poursuite de la beauté sur une dernière note dorée, soulevant le défi aux créateurs de future génération.

 

Accueil » Dries Van Noten tire sa révérence à l’univers de la mode et quitte les défilés