Attention à vos enfants : Enquête sur ces groupuscules Néo-Nazis qui recrutent sur les réseaux sociaux

Consulter Masquer le sommaire

Nous décryptons l’enquête fournie par le compte Twitter @Tajmaat_Service qui a fait un superbe travail.

Le groupuscule FRDETER

Le mouvement néo-nazi « FRDETER » sévit en France. Ce groupe d’identitaires a pour objectif de rassembler des militants de tous les départements. Des modérateurs veillent à ce que les membres les plus engagés se mobilisent pour des actions directes.

Le co-fondateur du groupe « VLAD », a été mis en cause suite à des conversations révélées dans lesquelles il marque sa haine envers « Les Arabes, les Musulmans, et les Noirs ». Malgré ses dénégations dans des enregistrements vocaux, nous avons pu constater un comportement qui laisse à penser le contraire.

Un ami proche du co-fondateur a fait savoir que le but du groupe est d’orienter les recrues vers des organisations déjà existantes. Le GUD, un groupe néo-nazi, dont un membre a été victime de violences, est cité comme étant l’une de ces entités. Les administrateurs des principaux cercles et des subdivisions régionales ne font pas mystère de leur mépris pour les Maghrébins. En incitant à l’apologie du terrorisme et à des actes de violence, ils exhortent les recrues à l’agression de masse.

A lire aussi :  Les 5 aliments à manger pour perdre du poids à coup sûr !

Ces groupuscules recrutent sur les réseaux sociaux et redirigent sur de nombreux canaux telegram. Une application cryptée utilisée notamment par le gouvernement ou encore l’État Islamique.

Ces captures d’écrans font très peur. On y voit de très jeunes gens parlant de violer des femmes voilées pour le plaisir. Ces groupuscules organisent également des séances de sport, de tir et autres entraînements leur permettant de « passer à l’action ».

Une organisation très violente

« On a un groupe sur Nîmes, on s’entraîne entre nous. On sort, on fait des actions, que ce soit à Nîmes ou à Montpellier […] On fait plein de choses, j’allais pas dire des ratonnades mais oui ça peut arriver »

L’organisation de FRDETER est très bien huilée, les groupes principaux sont divisés en sous-groupes par département afin de pouvoir faire des actions sur le terrain comme « des ratonnades » et des chasses aux Antifas. Ce groupuscule se réclame Fachiste et dans les captures d’écrans nous pouvons voir beaucoup de messages parlant de « tuer des gnoules » (abréviation de bougnoules, un mot péjoratif pour décrire les Maghrébins).

A lire aussi :  C’est un cauchemar pour Lidl, ce produit est rappelé de toute urgence en magasin !

 

Outre les insultes et les menaces, le groupe semblerait même préparer des attentats sur une mosquée le 13 Avril 2023.

Plusieurs membres des forces de l’ordre font partie des troupes de FRDETER, ce qui n’augure rien de bon dans le cas où le groupe serait attaqué en justice. En effet, ils pourraient jouir d’une impunité ou même prévenir leurs groupes des actions de police les ciblant.

Le député LFI Louis Boyard semble être ciblé par le groupe, ses informations confidentielles étant partagées dessus.

Les mineurs particulièrement ciblés

Pour réaliser leurs actions, les membres de FRDETER ont besoin de fraîcheur. C’est pourquoi ils ciblent les mineurs. Il y a des groupes dédiés aux jeunes afin de leur apprendre les sports de combat et le maniement des armes. Les jeunes sont attirées sur ces groupes via les différents réseaux sociaux sous les pages Nationaliste.

Nous tenons à remercier le compte Twitter Tajmaat_Service pour cette enquête. Il est important de donner de la visibilité à des enquêtes du genre afin de permettre le démantèlement de ces groupes ultra-violents.

A lire aussi :  Bernard Montiel bientôt exclu de TPMP ? Cet acte ne passe pas du tout et pourrait bien tout changer !

N’hésitez pas à partager l’article et faites attention à vos enfants.

La rédaction

Accueil » Attention à vos enfants : Enquête sur ces groupuscules Néo-Nazis qui recrutent sur les réseaux sociaux