La pandémie du Covid-19 a revolutionné nos habitudes numériques ? L’INSEE nous explique

Consulter Masquer le sommaire

Transformations numériques en France : le rapport d’INSEE

La fameuse étude de l’Insee diffusée ce jeudi 11 janvier atteste que nos habitudes numériques ont pris un virage décisif en raison de la pandémie. Les deux années écoulées de 2019 à 2021, souligne l’Insee, ont vu les pratiques numériques prendre un envol considérable, attribuable principalement aux restrictions sanitaires imposées.

Communications en ligne: une montée impressionnante

L’Insee fait remarquer une augmentation frappante des communications en ligne, notamment l’usage des emails par les séniors. « En particulier l’usage des mails par les personnes âgées ». D’après le rapport, presque 8 Français sur 10, c’est à dire 79%, ont envoyé des emails lors des trois mois précédents la mise en lumière de cette enquête « contre 73% en 2019 ». Nous remarquons particulièrement cette hausse parmi « les plus de 45 ans ». Depuis 2021, « plus d’un tiers des personnes de 75 ans ou plus envoient et reçoivent des mails, contre un quart en 2019 ».

Appels audio et vidéo, messagerie instantanée : la nouvelle donne

Le document nous fait également découvrir que le pourcentage de personnes qui ont recours à la téléphonie audio et vidéo via l’internet au même titre que l’utilisation de la messagerie instantanée a spectaculairement grimpé « passant toutes les deux de 44% à 59% ». Cette ascension fulgurante durant la dernière période prouve l’influence indéniable des facteurs externes sur l’évolution de nos comportements numériques.

A lire aussi :  Disparition de Marwan Berreni, célèbre acteur de la série "Plus belle la vie" : Les derniers développements de l'enquête

La montée en puissance de l’apprentissage numérique

Qui aurait pensé que le confinement deviendrait le berceau d’un essor si impressionnant de l’apprentissage en ligne ? Parmi les trouvailles de l’Insee, voici une statistique saillante : en 2021, 54% de nos jeunes citoyens âgés de 15 à 24 ans se sont engouffrés dans l’aventure des cours en ligne. Un chiffre qui n’était que de 18% en 2019 [« avant de redescendre à 36% en 2022 et 31% en 2023 »]. Et ce ne sont pas seulement les jeunes qui ont troqué les bancs de l’école pour l’écran de l’ordinateur. En 2023, les 25-59 ans ont compté pour 13% et les personnes de plus de 60 ans pour 3% des étudiants d’e-learning.

L’avènement de l’e-commerce

Chéries lectrices, chers lecteurs, ce rapport dévoile une tendance qui a peut-être touché votre propre porte-monnaie : le e-commerce s’est intensifié. De 2013 à 2023, nous sommes passés d’une France où 40% de la population faisait des achats en ligne à une où ce chiffre atteint 60%. Les confinements y ont joué un rôle de catalyseur. Le rapport fait remarquer que cette évolution concerne surtout les jeunes et les classes aiséees [« pratique était déjà bien implantée chez les plus jeunes et les catégories sociales aisées »]. Un coup d’oeil révélateur sur ces quatre années explorées à la loupe par l’Insee : les 15-44 ans résolus à dénicher des trouvailles en ligne sont passés de presque 70% à un peu moins de 80%. Quant à nos irréductibles 75 ans ou plus, ils sont passés de 10% à 15% de consommateurs en ligne entre 2019 et 2023.

A lire aussi :  Charlotte Valandrey : Les dernières nouvelles de sa fille unique, Tara Lecaisne!

Assez fascinant : Les accros du shopping en ligne préfèrent les vêtements et accessoires

Cette pandémie nous a sûrement tous poussés à adopter le e-commerce, n’est-ce pas ? Sachez tout de même que ce sont nos compatriotes de 45 à 59 ans, dotés de revenus médians, qui se sont le plus démarqués en devenant des champions du shopping en ligne. Ils sont même passés de 57% en 2019 à 69% en 2021 ! Seulement, cela n’a pas duré une fois les restrictions de voyage levées et les commerces physiques rouverts. Le pourcentage de ces consommateurs en ligne a légèrement diminué pour atteindre 65% en 2023. Et devinez quoi ? Les articles les plus vendus en ligne en 2023 étaient les vêtements, les chaussures et les accessoires. En effet, 39% des Français se sont laissés séduire par ces articles lors de leurs sessions de shopping en ligne. En seconde position, avec 24%, la musique, les films et les séries.

Un petit aperçu des métadonnées

Ah, et une information supplémentaire pour les curieux d’entre vous. Les données dont on vous parle ont été recueillies tous les ans, au printemps (entre début avril et mi-juin). L’échantillon comprend chaque année entre 14 000 et 17 000 personnes, âgées de 15 ans et plus, répondant à l’enquête. Et pour ceux qui se poseraient la question, l’Insee a décidé de ne pas mener d’enquête en 2020 à cause de la pandémie. Ça se comprend, non ?

A lire aussi :  Ce fromage mis en rayon était moisi, il faut vite le ramener dans votre magasin !
Accueil » La pandémie du Covid-19 a revolutionné nos habitudes numériques ? L’INSEE nous explique