Jacques Dutronc, proche de Johnny Hallyday, exprime son indignation : « Les médias ont été très durs avec lui ».

Consulter Masquer le sommaire

Johnny Hallyday et Jacques Dutronc : une amitié indéfectible

Depuis leur plus tendre enfance, Johnny Hallyday, Jacques Dutronc et leur ami Eddy Mitchell se retrouvaient au square de La Trinité à Paris pour partager des discussions enflammées et des échanges musicaux passionnés.

Aujourd’hui, Jacques Dutronc nous dévoile quelques anecdotes croustillantes sur leur complicité. Dans les pages de Paris Match, il raconte, avec une pointe de nostalgie, une emblématique séance d’audition chez Vogue où Johnny a disparu soudainement. En réalité, notre rockeur préféré était à genoux en train de jouer, le regard tourné vers l’Amérique pour Jacques, et vers la Bretagne pour lui.

De l’avis de Jacques Dutronc, Johnny Hallyday était né pour être une star. Sa présence inouïe et son talent caméléon incarnaient des personnages aussi variés que Mad Max, un hippie ou encore David Crockett. Mais à chaque fois, pour le public, Johnny restait Johnny. Une véritable légende du rock’n’roll français.

Cependant, Jacques Dutronc tient à souligner que la route vers la célébrité n’a pas été facile pour Johnny. Les médias ont souvent été durs avec lui, critiquant le fait qu’il chantait du rock’n’roll en français. Mais cela n’a pas entaché son amour pour la musique et sa dévotion envers ses fans.

A lire aussi :  Vidéo : Kevin Gedj trompe Carla Moreau : Toutes les explications !

Jacques Dutronc et les obsèques de Johnny Hallyday : la distance en cause

Dans une récente interview au journal Le Parisien, Jacques Dutronc s’est exprimé sur sa non-présence aux obsèques de son grand ami Johnny Hallyday. « Je n’aime pas trop la nostalgie, cela attire les larmes », a-t-il confié. Et d’expliquer : « Je n’aime pas les enterrements, je ne suis même pas sûr d’aller au mien. Mais si je ne suis pas allé aux obsèques de Johnny, c’est surtout parce que c’était trop loin d’ici, j’aurais été à Paris, j’y serais allé avec Eddy ».

Cependant, Jacques Dutronc a exprimé sa tristesse suite au décès de Johnny Hallyday lors d’une interview sur RTL. Il a évoqué les coulisses de la vie du chanteur : « Le côté coulisses n’était pas beau à voir, ça faisait mal, mal pour lui, c’était assez gênant. Et d’ailleurs je remerciais souvent le public, j’ai souvent dit merci de l’avoir accueilli comme ça peut-être aussi bien qu’avant voire mieux. Au moins ça requinquait notre Johnny, ça lui faisait un bien énorme, c’était une très bonne chimio tout ça ».

Accueil » Jacques Dutronc, proche de Johnny Hallyday, exprime son indignation : « Les médias ont été très durs avec lui ».