Un cabanon est une construction en guise d’abri dans un jardin. Il peut servir de bâtisse de rangement d’outils ou d’équipement de jardinages ou simplement pour un autre usage spécifique à vos besoins.

La phase de planification

Avant toute chose, il est nécessaire de passer par la planification pour avoir une vue générale et un croquis plus ou moins détaillé sur ce que vous souhaitez ou non pour votre cabanon. La planification regroupe tout ce qui concerne les dimensions, les matériaux à utiliser, et le plan de travail.

Pour commencer à planifier et concevoir le cabanon, répondez aux questions suivantes :

  • Est-ce que légalement, vous avez le droit de construire votre cabanon, certaines constructions nécessitent des permis de construire, renseignez-vous auprès de la mairie de votre ville des lois ainsi que les possibilités qui s’offrent à vous.
  • Quelles sont les dimensions et à quelle distance maximum, construirez-vous le cabanon? Des voisins ?
  • Comment serait le revêtement ? Et combien de temps estimez-vous pour ce projet ?

Les étapes de construction d’un cabanon

Vous avez répondu aux questions citées ci-dessus ? Vous avez choisi les matériaux à utiliser ? Vous avez dessiné le croquis de votre cabanon ? Parfait, vous pouvez à présent vous attaquer à la construction.

  • D’abord, construisez la base du cabanon. Il est recommandé de construire le cabanon sur un sol bien drainé pour éviter l’accumulation des eaux ce qui produirait la détérioration du revêtement du cabanon.
  • Installez les poutres de soutien et ensuite, fixez les solives à celles-ci. Pensez à les séparer en utilisant des séries de cales.
  • Pour construire le plancher, clouez les contreplaqués aux joints ou aux solives en utilisant de préférence des vis de 7,6 cm.
  • Installez les planches perpendiculairement et de façon non alignée.
  • Enfin, vous pouvez passer à la fabrication des murs du cabanon. Sachez que la construction de chaque mur est différente. Effectivement, le mur de l’avant possède une porte, il n’est donc pas exactement similaire au mur de l’arrière qui sera plein. De même, pour permettre à la pluie de s’écouler, vous devez incliner légèrement le bord supérieur du cadre des murs qui se trouvent sur les côtés. Pour construire les murs, vous aurez besoin de poutres et de poteaux égaux et séparés de manière régulière.
  • Une fois vos quatre murs sur placés, il est temps de travailler la toiture. Vous devez fixer les chevrons en les séparant à l’aide d’une série de cales.
  • Tout comme pour le sol, clouez le contreplaqué aux chevrons. Votre toit est presque terminé !
  • L’étape de finition consiste à couvrir les murs construits à l’aide de contreplaqués ou un autre matériau idéal pour le bardage, aussi, appliquez la toile goudronnée sur le toit du plus bas vers le haut. N’oubliez pas d’installer la porte, évidemment !

Votre cabanon est enfin prêt, il est recommandé d’ajouter une rampe au lieu de marches si vous avez des équipements à roues, ça permettra un déplacement plus facile. Pensez également à l’aération du cabanon et notamment aux fenêtres avant de commencer la construction.

Attention au choix du bois

Vous avez donc pris la décision de construire un cabanon en bois, mais sachez qu’il est préférable de vous renseigner concernant les essences à privilégier et celles à mettre de côté. En effet, si vous prenez du pin et si vous ne le traitez pas, votre construction prendra rapidement l’eau et l’humidité aura raison d’elle.

  • Par conséquent, vous devez déjà réaliser une dalle en béton pour que votre construction soit à l’abri de l’humidité.
  • Choisissez du chêne pour un cabanon qui traversera les années sans prendre une seule ride.
  • Si vous optez pour du pin, il faudra impérativement l’entretenir et le protéger tous les six mois avec des produits spécifiques.
  • Comme vous le savez, le bois est un matériau noble, mais il reste fragile par rapport aux intempéries.

Vous pouvez par contre acheter du bois déjà traité, c’est souvent le cas pour les lames dédiées à la conception d’une terrasse. Cela vous permet alors de supprimer cette tâche liée à l’entretien. Dans tous les cas, l’application d’un vernis ou d’une laque une fois par an sera judicieuse pour protéger le bois surtout si celui-ci est poreux puisqu’il aura tendance à absorber toute l’humidité ainsi que l’eau de pluie.