12.7 C
Paris
dimanche, 25 septembre 2022
AccueilInformatiqueEmailingQuelles sont les nouvelles règles, en ce qui concerne le RGPD e-mailing...

Quelles sont les nouvelles règles, en ce qui concerne le RGPD e-mailing ?

91 % des citoyens français se disent préoccupés par la protection des données personnelles. Il faut savoir qu’une entreprise qui ne se fie pas aux nouvelles réglementations du RGPD, peut être passible d’une pénalité pouvant atteindre 4 % de son chiffre d’affaires, ce qui peut représenter, pour certaines, des dizaines de millions d’euros.

Que dit le RGPD pour l’e-mailing ou l’e-mail marketing ?

Le RGPD est le règlement général pour la protection des données.

Avec l’e-mailing, vous devrez avoir un consentement collecté libre, mais aussi spécifique, éclairé et équivoque, selon l’article 4 dudit règlement.

Si vous voulez être conforme avec le RGPD, alors il faudra faire attention aux nouvelles pratiques en ce qui concerne l’e-mailing, comme, par exemple :

  • Suivre les nouvelles règles de consentement des consommateurs et contacts (opt-in) ;
  • Mais vous devrez également vous conformer au système de stockage de preuves de consentement ;
  • Suivre la méthode où les consommateurs pourront demander que leurs données soient modifiées ou supprimées.

Ainsi, il faut savoir que suivant la nouvelle réglementation, le soft opt-in et le soft opt-out ne seront pas permis. À la place, vous pourrez opter pour le double opt-in. Mais si vous devez respecter les nombreuses exigences du RGPD, il en sera de même pour vos prestataires.

En ce qui concerne le profilage, il est également sous le radar de la législation.

En résumé, si vous ne voulez pas subir d’amendes, il est préférable que vous respectiez le RGPD.

Comment faire pour envoyer vos diffusions e-mailing, tout en étant conforme avec le RGPD ?

Si vous ne voulez pas avoir de problèmes avec la législation, vous pourrez suivre ces règles, afin d’être conforme avec le RGPD :

  • Ne pas utiliser d’opt-in passif ;
  • Les formulaires doivent être indépendants ;
  • Les consentements des personnes seront révisables ;
  • Utiliser le double opt-in ;
  • Afficher sur le mail la politique de protection des données ;
  • Traiter toutes les données à caractère personnel qui étaient stockées avant le nouveau règlement ;
  • Traiter avec des prestataires qui seront, eux-mêmes, conformes au RGPD.

Donc le consentement des abonnés est important, c’est pour cela qu’une preuve de ce dernier doit être conservée dans vos bases de données.

A lire aussi :  Qu'est-ce que AWeber ? En quoi cet outil est-il efficace ?

Afin d’obtenir ce consentement, il vous faut créer un formulaire qui contiendra des champs d’information que vous aurez déjà récolté auparavant pour la récolte de données, mais aussi, vous y définirez le cadre d’utilisation de ces données.

L’usage de cases qui ne sont pas pré-cochées est obligatoire, ainsi le contact ou l’abonné le fera de lui-même. Vous y ajouterez également qu’il sera possible que l’abonné se désinscrive selon un procédé que vous aurez cité.

Vous pourrez alors créer votre e-mailing et demander à vos abonnés de remplir le formulaire, et ainsi d’obtenir leur consentement d’envoi de newsletters de votre société. Vous devrez cependant ajouter un bouton visible d’action, pour que vos contacts puissent accéder au formulaire de consentement et le valider. Les abonnés qui n’auront pas répondu devront être relancés. Enfin, vous pourrez enregistrer ces preuves de consentement dans vos bases de données.

Qu’est-ce qu’un opt-in passif, un opt-out et le double opt-in ?

Il est important de savoir ce qu’est un opt-in passif et un opt-out. Le premier utilise un système qui va détourner, par tous les moyens, l’attention de l’utilisateur dans le but d’obtenir son consentement. Quant au second, il va faire en sorte qu’une personne soit abonnée par défaut et qu’elle devra elle-même se désabonner. Ces deux systèmes sont interdits par le RGPD.

Le double opt-in qui est légal, est une double confirmation de l’inscription de l’utilisateur à une newsletter. Ainsi, si ce dernier veut s’inscrire, il devra recevoir un e-mail qui contiendra un lien pour confirmer une seconde fois son souhait. Cela veut dire que si le futur abonné ne clique pas sur le lien de confirmation d’inscription dans sa boite mail, alors l’abonnement ne sera pas validé.

Le double opt-in est en fait une preuve de consentement de l’inscription des abonnés à votre newsletter.

La révolution
est en marche

Quels sont les différents leviers marketing à prendre en compte pour son site internet ?

Avec l'innovation technologique et les conditions de vie, la présence des marques évolue. Il...

KPI à suivre pour une campagne d’emailing

Votre campagne emailing bat son plein. Dans les deux cas de figure, vous serez...

Que faut-il savoir sur votre taux de conversion e-mailing ?

Le taux de conversion d’e-mailing ou d’e-mail marketing est très important, car c’est ce...

Quels sont les avis sur la plateforme MailChimp ?

Si vous travaillez dans le digital marketing, vous avez donc souvent entendu parler de...

Quels sont les avis sur Sendinblue, selon les professionnels ?

Le logiciel d’éditeur de mails Sendinblue, est le principal concurrent de MailChimp. Vous pourrez...

Quels sont les avis des utilisateurs et des professionnels concernant Sarbacane ?

Avec de nombreux avantages, Sarbacane, est un logiciel d’e-mailing, au même titre que Sendinblue,...

En quoi consistent les services proposés par Getresponse ?

Getresponse est un des outils marketing les plus intéressants à adopter. Cela fait déjà...

Qu’est-ce que Mailjet ?

Les outils de marketing et de prospection sont de plus en plus nombreux. Ce...
Prolongez l'expérience