Tous les secteurs de travail ont de plus en plus besoin de beaucoup de spécialistes dans les domaines de l’informatique et de la programmation.

Si vous voulez devenir programmeur et apporter votre pierre à l’édifice déjà énorme de l’informatique, nous vous dévoilons les domaines de connaissances nécessaires à cela, selon ce que vous avez envie de faire.

Quelles sont les connaissances générales que tout programmeur doit avoir ?

Bien des pré-requis pour devenir programmeur dépendent grandement de la spécialité choisie, mais il y a des choses que les programmeurs doivent tous maîtriser.

Voici ces généralités :

  • Des connaissances en mathématiques discrètes et en logique mathématique ;
  • Une certaine maîtrise d’un langage de programmation d’usage général, comme Python, C++ ou Java ;
  • Une compréhension du fonctionnement des bases de données et de ses concepts fondamentaux ;
  • Une vue des différentes spécialités de la programmation.

Ces connaissances constituent une bonne entrée en la matière, mais ne suffisent pas pour devenir un vrai programmeur. Pour cela, il faudra vous spécialiser.

Comment se spécialiser dans une branche de la programmation ?

Chaque spécialité requiert des connaissances de plusieurs domaines spécifiques.

Voici 6 spécialités avec les compétences qu’elles nécessitent.

Environnement Web

Pour cela, il vous faudra comme base théorique une bonne compréhension des nombreux protocoles qui régissent le Web (HTTP, FTP, SMTP, POP3,TCP/IP, XML, HTML, PHP, JSP, …).

Il vous faudra aussi maîtriser la création de sites Web en utilisant l’HTML et le CSS pour le front-end, un langage orienté client comme JavaScript et un autre orienté serveur tel que PHP pour le back-end.

Applications de bureau

Les programmeurs de cette spécialité réalisent généralement des outils de bureau pour des entreprises. Il vous faudra des connaissances en électronique appliquée et en hardware, en paradigmes de programmation (procédurale, orienté objet, fonctionnel, logique), en notation UML et ORM, et en infographie pour réaliser les interfaces. Apprenez un langage de programmation pour chaque paradigme avec un langage de programmation graphique, en ayant une maîtrise avancée d’un langage procédural et d’un autre orienté objet.

Applications distribuées

La base théorique nécessaire comprend le fonctionnement des réseaux, les protocoles de communication, la composition des applications distribuées, et la programmation procédurale et orientée-objet.

Quant à la pratique, elle nécessite une maîtrise du langage XML, un langage de scripts Shell, et surtout une grande maîtrise d’un langage d’usage général multi-plateformes.

Bibliothèques, frameworks et noyaux

Cette spécialité nécessite une grande base théorique qui comprend le génie logiciel, la programmation modulaire, orientée composant, orientée-objet et évènementielle, les systèmes d’exploitations, les langages UML et ORM, les structures logicielles, et le multi-plateformes.

Vous travaillerez avec un langage de programmation généralement standardisé permettant de rectifier des paquets et composants.

Programmation système

On entre dans la science de la programmation, ce qui nécessite des bases théoriques solides en mathématiques (Algèbre linéaire, analyse, logique, et mathématiques discrètes). Rajoutez à cela une maîtrise théorique de l’architecture des ordinateurs, des langages d’assemblage, de la programmation procédurale et de la conception de systèmes d’exploitation. Il est très recommandé de commencer par maîtriser le langage C, puis C++ ainsi que le fonctionnement d’un système d’exploitation particulier, de type Unix de préférence.

Expertise en informatique

Pour cela, il vous faudra un bagage théorique que vous ne pourrez acquérir qu’en faisant des études universitaires dans le domaine informatique de votre choix, en allant même jusqu’à obtenir un diplôme de troisième cycle.