Célébration de 150 Ans d’Impressionnisme : Quatre Œuvres Inestimables de Renoir Retournent chez Elles à Essoyes pour une Exposition Inoubliable!

Consulter Masquer le sommaire

La famille chaleureuse de Renoir a ouvert au public sa demeure en 2017. Cela a permis à tous les amateurs d’art de profiter des œuvres du grand maître impressionniste, Renoir. Deux d’entre elles étaient dévoilées pour la première fois aux yeux du public. Vous avez jusqu’à la date du 22 septembre pour admirer toutes les quatre peintures dans le cadre de l’extraordinaire exposition, Le triomphe de Renoir chez Durand-Ruel.

Remarquablement, cette exposition coïncide avec le 150ème anniversaire de l’impressionnisme. Elle est dédiée à une rétrospective Renoir qui a eu lieu en 1892, spécifiquement en mai, dans la ville lumière, Paris, précisément dans les galeries Durand-Ruel.

Le fameux tableau La Maternité, peint en 1885, ainsi que le portrait de Richard Wagner, prêtés généreusement par le Musée d’Orsay, font partie de cet ensemble. A leurs côtés, on retrouve le paysage de La Rochelle et le portrait de Marie Durand-Ruel, appartenant tous deux à la collection du marchand d’art Durand-Ruel. Ils ont tous trouvé leur place dans la résidence où Renoir a autrefois posé ses valises à Essoyes.

A lire aussi :  Le prix des œufs augmente et bat tous les records !

Véritable passionné de l’histoire de son arrière-grand-père, Emmanuel Renoir a découvert ces œuvres pour la première fois. Il s’est extasié: « C’est un très beau portrait. On reconnaît immédiatement les peaux, les sensations de peau de Renoir qui sont absolument magnifiques, des cheveux splendides, un fond qu’on rate mais si on se rapproche, on voit qu’il y a des centaines de couleur dedans ».

Un mécène visionnaire au cœur de l’histoire de l’Impressionnisme

Intrépide en son époque, Paul Durand-Ruel s’est hissé au rang d’avant-gardiste du XXe siècle. Sa passion immodérée pour l’Impressionnisme et l’Ecole de Barbizon l’a mené à promouvoir ces artistes, alors sous-estimés, au grand jour dès le début des années 1870. C’est ainsi qu’il a croisé la route d’Auguste Renoir en 1872, pour qui il va chérir une véritable affection artistique et commander les portraits de ses enfants, en particulier celui de sa chère Marie.

 

Renoir, à l’honneur dans l’antre parisienne de Durand-Ruel

Connaissez-vous les dates du 9 au 21 mai 1892 ? Durand-Ruel, ce mécène aux méthodes innovantes, fait alors converger dans sa propre galerie parisienne une étonnante collection de 110 pièces maîtresses de Renoir. Ces œuvres d’art, aujourd’hui éparpillées dans les institutions les plus vénérées du monde, ont toutes convergé en un même lieu, créant un véritable tremblement dans le monde artistique de l’époque.

A lire aussi :  Réindustrialisation : Novo Nordisk, géant danois, injecte 2,1 milliards d'euros sous l'aval de Macron

 

Poursuivant l’œuvre de leur arrière-grand-père, les arrière-petits-enfants de Durand-Ruel propagent encore aujourd’hui son héritage dans le monde entier. Arrière petit-fils de Paul Durand-Ruel et actuel président, Paul-Louis Durand-Ruel, se souvient : « Paul Durand-Ruel a été l’objet d’une cabale, alors il a publié un article pour le journal l’Evénement pour défendre sa position. Renoir lui a répondu en disant : votre lettre est magnifique mais on ne se souvient pas de vous parce que vous avez toujours voulu défendre des peintres vivants, pas encore connus« .

 

La glorification de Renoir chez Durand-Ruel, pour un triomphe posthume

Et pour en prendre plein les yeux, rien de tel que l’exposition « Le triomphe de Renoir chez Durand-Ruel » à la Maison Renoir à Essoyes, visible jusqu’au 22 septembre. Un rendez-vous immanquable pour tous les passionnés qui souhaitent découvrir ou redécouvrir l’éclatante palette d’Auguste Renoir.

Accueil » Célébration de 150 Ans d’Impressionnisme : Quatre Œuvres Inestimables de Renoir Retournent chez Elles à Essoyes pour une Exposition Inoubliable!